Mama Shelter : le concept qui cartonne

Mama-Shelter-Marseille

Le Mama Shelter est un concept hôtelier, le Mama comme dirait les habitués est l’union des compétences hôtelières de la famille Trigano et immobilières de Cyril Aouizerate avec une stratégie d’implantation au cœur des villes. Le Mama est un vivier d’émotions, un endroit branché, pour siroter un cocktail ou dormir dans une chambre unique en son genre. Mais quelle est la recette d’un tel succès ? Quelles sont les ingrédients indispensables permettant de drainer une clientèle branchée ? Pour répondre à ses questions, direction Marseille, ma ville natale, où le Mama Shelter a ouvert ses portes en Mars 2012.

Situé en plein quartier de la Plaine, au 64 rue de la Loubière, le Mama Shelter affiche une déco sombre vue de l’extérieure, pas d’enseigne tape à l’œil, juste une plaque en laiton façon docteur. Un service voiturier impeccable et sympathique vous attend, le tarif est correct : huit euros pour la soirée.

Entendez-vous la musique, les rires, le bruit du monde, la porte s’ouvre : que la fête commence !

La déco signé Starck donne d’emblée le ton : le mobilier, les tenues du personnel, l’éclairage, les ascenseurs, absolument tout est passé entre les mains du célèbre designer. L’hymne à l’amour est à l’honneur avec des masques et des kits Kama Sutra exposés dans des vitrines à la vente.

Le bar : pièce maitresse avec son plafond ardoise, chargé d’expressions écrites à la craie. Derrière le comptoir, des barmans et barmaids survoltées vous propose une dizaine de cocktails très originaux. La simple réalisation d’un Mojito est un vrai spectacle, en effet, la bouteille de rhum voltige à deux mètres du sol, récupérée in extremis, la menthe pilée d’une manière violente, sur des rythmes musicaux adaptés parfaitement à l’endroit (La playlist est tout simplement géniale). Mieux encore, les barmaids n’hésitent pas à quitter le comptoir, venant à la rencontre des client(e)s afin de prendre commande. C’est le cas de Marion, une jolie blonde pleine d’entrain et très sympathique.

Coté restaurant, le Chef vous propose une carte simple, mais de qualité, c’est frais et très bon. Les desserts sont généreux et succulents. Assis à des grandes tables en bois, on fait connaissance avec nos voisins, on discute, on partage des avis avec des personnes inconnues, cet endroit enlève justement cette part d’inconnue, on se laisse aller, on baisse enfin un peu notre garde, afin de nous ouvrir à l’autre, et partager des moments de rires, il y’a comme un sentiment de bien-être, de joie et surtout de folie, cet ingrédient indispensable qui pimente nos vies.

Mama-Marseille-restaurant

Place aux 127 chambres qui composent le Mama Shelter de Marseille : une déco simple, mais c’est dans la simplicité que l’on réalise les plus belles choses. La couleur est très présente dans les chambres, des murs roses fuchsia et vert pistache associés au béton brut pour le plafond. Un lit centré en plein milieu de la chambre, encadré par de grands miroirs éclairés. Cette déco est un message codé à destination de notre inconscient, instance de nos désirs et pulsions, refuge de nos images et pensées refoulées. Vous l’avez compris, avec le jeu des miroirs, c’est notre sexualité qui se reflète. Ces images désormais stockées dans notre cerveau, transformées plus tard en souvenirs, associés avec l’endroit, produiront l’effet escompté, c’est-à-dire des clients fidèles, et surtout des ambassadeurs d’un concept révolutionnaire.

J’ai failli oublier le fameux Imac avec sa télécommande destinée à prendre des photos à sa guise, mais surtout laisser une empreinte visuelle, diffusée par la suite sur des écrans au milieu du Bar. L’exhibitionnisme dans toute sa splendeur !

Un des barmans m’a fait la confidence, qu’un tri se fait avant de les projeter, en effet, certaines photos pour ne pas dire une grande majorité sont tout simplement classées X.

D’un point de vue émotionnel, on se sent chez soi, et cela est très important afin de garder une clientèle fidèle. Les couleurs sont étudiées pour nous donner cette impression de bien-être, rien n’est laissé au hasard. Je dois avouer avoir découvert cet endroit avec la fille que j’ai aimé, d’où une certaine nostalgie en écrivant ces lignes.

Les prix varient en temps réel, selon l’offre et la demande. Par exemple : une chambre double en semaine peut vous coûter seulement 59 euros, et le double le week-end.

Mama

C’est l’endroit du moment, branché à fond, « le spot » où l’on peut croiser des artistes, acteurs, blogueurs, bref du joli monde, dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Une réussite totale, récompensé par le guide « Travel and Leisure » avec mention : « World’s Best Hotels 2013 ». La famille Trigano signe un coup de maître avec ce nouveau concept hôtelier.

Le Mama Shelter est désormais présent à Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux. Hors de nos frontières : Istanbul et bientôt Los-Angeles.

Mama Shelter Marseille // 64 Rue de la Loubière // 13006 Marseille // 04 84 35 20 00 // mamashelter.com

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*