Les nouveaux salaires chez Goldman Sachs

Tal – Procurement Specialist, Analyst

Goldman Sachs a fini par céder. De nombreux articles font état des augmentations de salaire de la banque en faveur de ses juniors, dans le sillage de celles intervenues dans les autres banques au cours des derniers mois.

Comme le montre le tableau ci-dessous, Goldman ne s’est pas contentée d’augmenter les salaires pour les aligner sur le nouveau niveau de référence du secteur – 100k $ pour les analysts de première année en banque d’investissement : elle est allée au-delà en les portant à 110k $.

En conséquence, Goldman trône maintenant au sommet de la pyramide des salaires en compagnie de Bank of America et de la boutique beaucoup plus modeste qu’est William Blair. Les salaires sous-évalués des juniors de Goldman Sachs semblent désormais appartenir à un autre temps.

Goldman a également augmenté les salaires des analystes de deuxième année pour en faire eux aussi les plus élevés du marché, et passé les salaires des associates à 150k $. Des salaires qui ne semblent pas si généreux – jusqu’à ce que l’on se souvienne finalement que les associates chez Goldman sont pour la plupart comme les analysts de troisième année.

Contrairement à Citi, Barclays et Bank of America, Goldman ne semble pas avoir réévalué les salaires de ses vice presidents (VP). De quoi générer quelques problèmes alors que les VP de la banque voient fondre le différentiel entre leurs salaires et ceux des juniors.

Les analysts de Goldman doivent recevoir dans les toutes prochaines semaines leurs bonus d’août. Jusqu’à présent, la banque avait laissé entendre qu’elle ne toucherait pas aux salaires mais augmenterait plutôt les bonus (une source interne avait confié au Financial Times qu’une hausse des salaires aurait pour effet d’attirer de jeunes mercenaires). La crainte maintenant est de voir les bonus stagner du fait que les salaires ont finalement été augmentés. Goldman n’a pas souhaité commenter pour indiquer si les hausses de salaires seraient rétroactives.

Alors que la plupart des banques ont maintenant revalorisé les salaires de leurs banquiers juniors (Credit Suisse est resté vague quant à ses propres hausses), les boutiques qui payaient le mieux auparavant vont devoir réagir. On s’attend à ce qu’elles aussi relèvent prochainement les salaires de leurs banquiers juniors.

Salaires des banquiers d’investissement à Wall Street, avant et après les hausses de 2021


Sarah Butcher – Read more on efinancialcareers.fr


 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*